Gérer le stress thermique.

Ne négligez pas votre système d’abreuvement
l’équipe technique de Ziggity Systems Inc.
January 11, 2008
By l’équipe technique de Ziggity Systems Inc.
10À l’approche de la saison estivale, il est temps de planifier en vue des canicules qui, sans aucun doute, se manifesteront sans tarder. La chaleur est une cause de stress important tant chez les pondeuses que les poulets de chair. Les températures chaudes peuvent causer des pertes importantes aux éleveurs. En effet, en période de température extrême dans le poulailler, soit plus de 95ºF (35ºC), la chaleur peut entraîner la mortalité des oiseaux. Pour y faire face, vous devez avec un plan ingénieux qui, étonnement peut-être, doit inclure le système d’abreuvement.

Plusieurs éléments entrent en jeu pour lutter contre le stress dû à la chaleur. La construction du bâtiment, l’isolation utilisée, le type de système de ventilation et la façon dont le système d’abreuvement est utilisé sont tous des facteurs jouant un rôle sur le taux de survie de vos trou-peaux. Cet article traite de la manière de gérer adéquatement votre système d’abreuvement en période de chaleur.

Avec l’augmentation de la température, les poulets subissent des changements physiologiques. La température idéale pour les poulets se situe entre 65 et 75ºF (18,3 et 23,8ºC). Au-delà de 75ºF (23,8ºC), il y a une réduction progressive de l’ingestion d’aliments puisque la digestion requiert de l’énergie, ce qui peut contribuer à l’augmentation de la température corporelle des poulets. Cette réduction de consommation alimentaire peut se traduire par une diminution du gain de poids et de la production d’œufs. Cependant, certains éleveurs trouvent avantageux de limiter les rations pendant la période la plus chaude de la journée, offrant celles-ci seulement en matinée et en soirée alors qu’il fait plus frais.

La volaille ne peut transpirer; par conséquent, elle doit assurer sa thermorégulation par d’autres moyens. Les poulets de chair se doivent de maintenir leur température corporelle à environ 106ºF (41,1ºC). Certains oiseaux se contenteront de se tenir debout calmement alors que d’autres s’accroupiront près des murs où il peut faire plus frais. Les poulets déploieront également leurs ailes, réduisant ainsi l’effet isolant des plumes des ailes et permettant à l’air d’atteindre la peau.

La circulation sanguine est redirigée des organes vitaux vers les vaisseaux dilatés de la peau où elle facilite la perte de chaleur. Lorsque la température atteint les 77ºF (25ºC), les poulets se mettent à haleter.

L’halètement a un effet rafraîchissant puisque l’oiseau expulse de l’eau de ses poumons. Cette vapeur contient de la chaleur du corps de l’oiseau. Cependant, l’halètement engendre d’autres réponses physiologiques. D’abord, l’oiseau devient assoiffé à cause de la perte d’eau et aura donc tendance à boire davantage. En deuxième lieu, l’oiseau expire plus de dioxyde de carbone, ce qui rend le sang plus alcalin. Les reins ripostent alors par l’élimination excessive d’électrolytes.

À ce point, il est primordial que le troupeau ait un accès illimité à l’eau potable. Si l’eau venait à manquer, les oiseaux commenceraient à montrer des signes de stress thermique. Parmi ces signes, il y a la crête et la caroncule qui se contractent et adoptent une couleur bleutée, les tendons des pattes qui se démarquent de façon saillante et les fientes qui changent de couleur. Le stress thermique peut aussi être mortel.

Rendu à cette étape, il est bon de considérer l’ajout d’électrolytes à l’eau de boisson pour favoriser le rétablissement de l’équilibre chimique dans le corps des oiseaux. L’introduction d’électrolytes peut stimuler les oiseaux à boire davantage. Bien entendu, lors d’intervention comme celle-ci, il est important de rincer le système d’abreuvement à haute pression pour débarrasser les tuyaux de tout résidu.

Ziggity recommande normalement au moins un rinçage hebdomadaire à haute pression (1,5 à 3,0 bars ou 20 à 40 psi). Toutefois, pendant les vagues de chaleur, il est préférable de répéter cette procédure plus fréquemment puisque les températures élevées peuvent favoriser la croissance rapide des bactéries. Les rinçages fréquents préviennent la prolifération des bactéries et la formation d’une pellicule  L’installation d’équipement de rinçage automatique simplifie ce processus.

Il est également important de prêter attention à la source d’eau. Plusieurs poulaillers sont approvisionnés par des puits. Si votre puits venait à manquer pendant une journée chaude, vous pourriez perdre votre troupeau en entier; avoir un puits d’appoint est donc une excellente précaution.

L’abreuvement et la ventilation travaillent de concert pour rafraîchir le poulailler et les oiseaux. Par exemple, par temps sec, un système de brumisateurs peut réduire la température du poulailler en injectant de fines particules d’eau dans l’air chaud. En s’évaporant, celles-ci absorbent la chaleur. La ventilation permet alors de chasser la vapeur d’eau et la chaleur ainsi absorbée vers l’extérieur, ce qui peut contribuer à une baisse de température allant jusqu’à 10ºF (5,5ºC). Il est conseillé d’utiliser les brumisateurs de façon intermittente; s’ils étaient en marche continuellement, l’humidité ambiante s’élèverait au point où la litière deviendrait mouillée. Il est à noter que les brumisateurs sont peu efficaces si l’humidité relative est élevée.

Il est nécessaire de prendre toutes les mesures possibles afin de maintenir la litière friable et relativement sèche, c’est-à-dire autour de 25% d’humidité. Au-delà de cette limite, la litière peut relâcher de l’ammoniac, ce qui a pour effet d’augmenter la température, en plus d’irriter les voies respiratoires des oiseaux.

La façon la plus efficace de gérer les planchers consiste à s’assurer que la pression d’eau est suffisante pour fournir l’eau potable aux oiseaux sans toutefois qu’elle ne se répande. En même temps, il importe de maintenir un courant d’air au-dessus des planchers pour aider à ce qu’ils restent au sec en encourageant l’évaporation.

Les températures élevées constituent une menace réelle aux troupeaux de volailles. Il existe plusieurs stratégies pour combattre la chaleur; l’une des plus efficaces consiste à gérer votre système d’abreuvement pour le bien-être des oiseaux.

Ziggity Systems Inc. est le seul manufacturier qui se consacre à 100% dans l’abreuvement avicole pour une performance supérieure. Pour de plus amples informations, écrivez à Ziggity Systems, 101 Industrial Parkway, P.O.

Box 1169, Middlebury, Indiana 46540-1169 USA, téléphone 574-825-5849, télécopieur 574-825-7674, ou visitez www.ziggity.com.n

Add comment


Security code
Refresh

Subscription Centre

 
New Subscription
 
Already a Subscriber
 
Customer Service
 
View Digital Magazine Renew

Most Popular

Latest Events

No events

We are using cookies to give you the best experience on our website. By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. To find out more, read our Privacy Policy.